Améliorez votre rentabilité grâce à la Musique

Bien utiliser la Musique (1)

La musique désigne l’historique récent des performances du cheval codifiées par des symboles simples. Correctement utilisée, elle peut augmenter vos gains et vous éviter bien des paris hasardeux !

Les clés pour lire la musique

La musique d’un cheval utilise trois sortes de symboles : les chiffres, les lettres MAJUSCULES et les lettres minuscules. Ce tableau résume les possibilités :

 

Place

(chiffres)

Fautes

(lettres majuscules)

Discipline

(lettres minuscules)

1 = vainqueur

2 = deuxième

9 = neuvième

0 = non classé

A = arrêté

D = disqualifié

T = tombé

R = rétrogradé

p = plat

a = trot attelé

m = trot monté

c = cross

h = haies

s = steeple-chase

Chaque épreuve se caractérise par deux symboles :

  • la place du cheval, qui peut être remplacée par une faute
  • la discipline

Par exemple :

  • 6m = arrivé sixième en trot monté
  • Ap = arrêté en plat

Exemple réel

As D’estruval est le hongre de six ans qui a enlevé le Prix Robert de Clermont-Tonnerre le 6 mars 2016 à Auteuil, un steeple de 4.300 mètres. La musique de cet animal figure en bas de sa fiche :

Musique As d'Estruval

Voici ce que nous dit cette musique :

(15) = l’année

Quand l’année apparaît en premier dans une musique, cela signifie que le cheval n’a pas encore couru dans l’année en cours. En effet, les classements les plus récents sont toujours indiqués à gauche de la musique.

Les numéros = le classement

En 2015, notre spécialiste de l’obstacle a été classé trois fois premier et une fois huitième. Plus on va vers la droite, plus la course est ancienne.

La suite de la musique nous montre que ce cheval a aussi plutôt bien performé en 2014. Il est arrivé quatre fois placé. Il a aussi fini huitième.

Lettres minuscules = la discipline

Ici, « s » veut dire « steeple » et « h »veut dire « haies ». Nous voyons ainsi qu’As D’estruval est d’abord arrivé huitième en haies, puis deux fois premier en steeple, et enfin une fois premier en haies.

Lettres majuscules = fautes et disqualifications

Il a également subi un « tombé » en steeple (Ts), c’est-à-dire que notre hongre a perdu son jockey et n’a pas pu terminer l’épreuve.

Exercice

Vous n’avez pas encore tout saisi ? Exercez-vous donc avec les 18 partants de l’inoubliable Prix d’Amérique Opodo du 31 janvier 2016 qui a vu le nouveau record établi par Bold Eagle (1’10″5 / km) :

Musique Bold Eagle

L’excellence des trotteurs en présence transparaît nettement. Pouvez-vous dire maintenant :

Quels trotteurs ont déjà été disqualifiés ?

Réponse :
{1, 3, 4, 5, 8 et 12}

Quels trotteurs ont déjà couru « sous la selle » (trot monté) ?

Réponse :
{1 et 16}

Quels trotteurs ont déjà été non classés ?

Réponse :
{2, 4, 14, 15 et 17}

Quels trotteurs couraient pour la première fois en 2016 ?

Réponse :
{2 et 13}

Comment tirer parti de la musique ?

La musique est comme le palmarès d’une équipe de football. Si elle est invaincue depuis six matches, elle inspirera nettement plus confiance que si elle en a perdu la moitié ! Voici quelques exemples de l’exploitation de la musique.

Le « coefficient musique »

Vous pouvez créer vous-même la classification des partants en calculant leurs « coefficients musique » respectifs. Vous allez procéder en trois étapes :

  • Totalisez les places contenues dans la musique, avec 0=10
  • Ajoutez les fautes, à raison de 6 points par faute
  • Divisez le total obtenu par le nombre de courses contenues dans la musique

Prenons cette musique pour exemple : 5m3m1a3aDm0m4a6aDa2m. Appliquons le protocole :

  • Totalisons les places : 5+3+1+3+10+4+6+2 = 34
  • Ajoutons les fautes : 34+6+6 = 46
  • Divisons par 10, car il y a dix courses : 46/10 = 4,6

Ce coefficient de 4,6 est à comparer avec les coefficients que vous calculerez pour les autres partants. Plus le coefficient est bas, meilleur est le potentiel du cheval. D’où le « classement musique » des partants.

Course hippique

Rentrée

La musique a un inconvénient : elle ne nous donne pas les dates des courses. Si nous sommes en novembre 2015 et si la musique décrit déjà huit courses en 2015, elles peuvent avoir eu lieu au printemps.

Auquel cas le cheval fait sa rentrée, c’est-à-dire qu’il reprend la compétition, et qu’il n’est pas encore au point. Pour en savoir plus, il faut examiner la fiche du cheval.

Mais il est un cas où la musique vous indique directement si le cheval fait sa rentrée : si l’année est bien avancée (au moins avril) et si sa musique commence par l’année dernière.

Certains chevaux réussissent bien leur rentrée, surtout s’ils sont sous-classés dans leur épreuve. Mais la plupart du temps, il s’agit d’une course d’entraînement où il est rare de les voir placés, même quand ils ont un très bon palmarès. Si vous vous apercevez que l’entraîneur a engagé d’autres chevaux déjà chauds dans la même réunion, c’est même probable.

Évitez les courses où beaucoup de chevaux font leur rentrée. Elles sont trop difficiles à pronostiquer.

Forme typique : le trotteur « tout ou rien »

Une forme typique dans le trot est celle-ci :

 

DaDa1a1aDa2a1a1aDaDa1a1m

 

Ici, le cheval est très bon puisqu’il gagne à toutes ses sorties… sauf quand il part au galop ! Pour ces capricieux, c’est tout ou rien. S’ils ne sont pas « disqualifiés pour allure irrégulière » (DAI), ils s’adjugent la course.

Dans notre exemple, le trotteur a été disqualifié dans ses deux dernières sorties, donc son rapport probable sera plutôt élevé. 5€ par exemple par euro misé, pour une course typique à 14 partants. Cela en fait une bonne base. Mais si son rapport probable reste faible, comme 2,50€ par exemple, le risque est sous-rémunéré, donc il vaut mieux ne pas le jouer.

Voilà pour quelques conseils d’initiation sur la musique. Et n’oubliez pas la devise de MrFernand sur les pelouses des hippodromes de France et de Navarre : « Jouez intelligent, jouez content ! » À très vite sur CasaqueVerte.com !

MrFernand

Course hippique 2

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non