Gagner au turf : nos conseils et les techniques pour gagner au PMU

Comment choisir son bookmaker, le type de pari à prendre et les bonnes courses hippiques ? Voici tous nos conseils pour gagner au turf !

Choisissez le bon site de pari turf pour gagner au PMU

Voici un bref récapitulatif des meilleurs sites de turf pour placer vos paris sur les courses hippiques :

SiteBonus de bienvenueOuvrez un compte
ZEturf
Jusqu'à 100€ de bonus avec le code TURFMAX
PMU
Logo-PMU.fr
1er dépôt doublé jusqu'à 100€ avec le code HIPP***
Genybet
Grand Prix d'Amérique Genybet
Jusqu'à 200€ de bonus
Betclic
Logo-Betclic-100
Jusqu'à 100€ remboursés en freebets sur le 1e pari avec le code GDPVIP
Unibet
Logo-Unibet-green-100
Jusqu'à 20€ de bonus en cash avec le code UNIVIP

Différents critères doivent être nécessairement pris en compte avant de choisir un site de pari turf. Voici les principaux à retenir :

L’offre bonus de bienvenue

Chaque site de pari hippique va tenter de vous attirer avec une offre bonus de bienvenue attractive. Il semblerait naturel d’aller directement vers le bookmaker proposant le plus gros montant de bonus. Veillez toutefois aussi à analyser les conditions pour débloquer le bonus :

  • Est-il versé en une fois ou en plusieurs tranches ?
  • En cash ou en freebets ?
  • Est-il facilement retirable ?

Ces différents éléments fondamentaux doivent être analysés avant de faire votre choix pour trouver votre bookmaker idéal.

🏇 Pour faire votre choix et approfondir la question, nous vous renvoyons vers notre guide détaillé sur les meilleurs sites de turf.

La popularité du bookmaker

Contrairement aux paris sportifs classiques, pour lesquels les bookmakers proposent des cotes fixes, le pari hippique est mutuel.

Autrement dit, sur un jeu donné, les cotes sont variables en fonction des enjeux qui sont mutualisés et partagés entre les vainqueurs du pari une fois le taux de prélèvement retiré par le bookmaker pour financer ses charges.

A partir de constat, suivez le même raisonnement pour les courses : préférez les courses à enjeux afin de gagner gros.

Les paris proposés

Avant de s’inscrire, il est important de savoir que tous les opérateurs de paris hippiques ne proposent pas les mêmes paris ou jeux

Si vous êtes un parieur de Quinté+, PMU propose le Quinté+ en point de vente et le e-Quinté+ en ligne, avec une notion d’ordre et de désordre. En revanche, sur la même course, ZEturf vous propose le Z5 qui n’a pas de notion d’ordre et possède une philosophie plus proche du Pick5 ou du Multi.

Vous allez donc choisir votre opérateur en fonction de votre appétence, ou vous allez vous inscrire sur les deux opérateurs et miser plutôt chez l’un que chez l’autre en fonction de votre pronostic sur la course.

N’hésitez pas également avant de vous inscrire à procéder à une analyse comparative des rapports des différents opérateurs.

👉 Pour aller plus loin, consultez notre article complet sur les différents pari du PMU.

Améliorer votre couverture pour gagner au PMU

La technique de couverture permet de limiter le risque pris en pariant sur une course. Il existe différentes techniques de couverture, en voici quelques unes.

Couverture en jeu simple

  • La technique du gagnant/placé :
    • Vous misez 5€ sur le numéro 1 en simple gagnant
    • Dans une course à 15 partants
    • Son rapport probable gagnant est de 10€
    • Votre espérance de gain est donc de 5×10 = 50€
    • Si votre cheval arrive 2e, vous perdez vos 10€ de mise
    • En revanche, si vous avez utilisé une couverture en misant aussi 5€ placés sur le 1, et que son rapport placé est de 3€, alors vous gagnez 5×3 = 15€ pour une mise totale de 5+5 = 10€.
    • Grâce à votre couverture, non seulement vous ne perdez pas, mais vous réalisez un bénéfice de 5€ sur la course.
  • La couverture ZEcouillon : ZEcouillon est un jeu disponible sur ZEturf. Il vise à trouver le cheval qui va se classer 4e de la course. ZEcouillon est une excellente couverture pour les amateurs du jeu simple placé. En effet, si vous misez 5€ en jeu simple placé, votre cheval doit absolument conclure dans les 3 premiers. En revanche, si vous misez 5€ en jeu simple placé et 5€ en ZEcouillon sur votre cheval, alors vous vous assurez un gain s’il termine à l’une des 4 premières places. Cette couverture est particulièrement intéressante dans les courses à grand nombre de partants comme les Quintés+/ZE5, où les compétiteurs peuvent subir des aléas de course.

Couverture en combiné

Parmi les autres techniques de couverture bien connues, on trouve le combiné. Le combiné consiste à mettre sur votre ticket plus de chevaux que le nombre minimal requis par le jeu en question.

Par exemple, pour un Quinté+ unitaire, vous allez désigner 5 chevaux. Mais vous pouvez aussi effectuer un Quinté+ combiné 6 chevaux, 7 chevaux, etc.

Evidemment, cela multiplie le nombre de mises unitaires et gonfle la mise. Heureusement, l’option Flexi (50%, 25% et même 10% dans le cas du Pick 5) vous permet de limiter le coût total du ticket tout en jouant de nombreuses combinaisons.

Couverture en champ réduit ou total

“Ouvrez vos jeux” : c’est une expression que vous entendrez souvent dans le domaine des courses hippiques. Comme le combiné, le champ réduit ou total va vous permettre de choisir plusieurs combinaisons unitaires sur un seul et même ticket.

La différence principale avec le combiné est qu’ici, vous allez choisir des chevaux de base et des chevaux associés.

Exemple : Quinté+ champ réduit 10-2-8-15-X/ 1-9-14-12

Cela revient à jouer unitairement  :

  • 10-2-8-15-1
  • 10-2-8-15-9
  • 10-2-8-15-14
  • 10-2-8-15-12

Soit un coût global de 4×2 = 8€ en mise pleine, de 4€ en Flexi 50% et de 2€ en Flexi 25%.

Gagner au turf : choisir votre pari

Il existe une large gamme de paris, de 1 à 5 chevaux, pour gagner au turf chez les différents opérateurs :

  • Pour les paris à 1 et 2 chevaux, Simple et Couplé, les opérateurs proposent sensiblement les mêmes offres. Procédez donc à une analyse des rapports des différents opérateurs afin de faire votre choix. Vous constaterez en effet que certains d’entre eux rémunèrent mieux les favoris, d’autres les outsiders. Parfois, il y a des opérations de masse d’enjeux boostées comme au PMU. Autant en profiter pour toucher un gain plus conséquent !
  • Pour les paris à 3, 4 et 5 chevaux, Trio/Tiercé/Tr, Multi/Quarté/Z4 et Quinté+/ZE5, vous choisirez votre opérateur en fonction de votre appétence pour la notion d’ordre. Si vous souhaitez viser un très gros gain, il est préférable de viser l’ordre et donc de jouer au Quinté+ du PMU, idéalement un jour de SuperTirelire comme le dimanche à l’occasion des grandes courses.
  • Notez aussi qu’il existe des paris dits verticaux ou transverses qui consistent à miser sur plusieurs courses sur un même ticket : le Report et le Big5 au PMU, le D5 ou Daily5 chez ZEturf.

Tirez profit des offres promotionnelles et des programmes de fidélité

Les différents bookmakers mettent régulièrement en place des offres ponctuelles en fonction des courses du jour. N’hésitez pas à en profiter ! Placez et/ou remportez des paris éligibles et récupérez votre bonus. Vous pourrez alors miser gratuitement.

Si vous êtes un joueur régulier, placez vos pronos chez un bookmaker qui dispose d’un programme de fidélité, comme ZEturf avec ZEmiles ou Genybet.

Le principe est le suivant : les paris vous rapporteront des points que vous pourrez ensuite convertir en bonus. N’espérez pas gagner énormément avec ce type d’offre, mais vous pourrez au moins amortir une partie de votre capital et ainsi vous offrir le luxe de placer quelques enjeux risqués.

Choisir la bonne course pour gagner au PMU

Pour gagner au turf, il est recommandé de sélectionner quelques courses plutôt que de parier sur toutes les courses au programme.

Un premier critère important est de choisir, de préférence, une course dans laquelle vous connaissez les chevaux présents au départ. Cela vous permettra d’établir un bon pronostic.

A défaut de connaître 100% des partants de la course, il faut au moins avoir la possibilité d’établir des lignes : c’est-à-dire de croiser les performances passées pour constater qu’un cheval 1 a régulièrement devancé un cheval 2 et qu’il est donc probablement le meilleur des deux. Un site comme Geny possède une base de données très riche qui vous permet d’accéder aux fiches des chevaux et de trier leurs performances passées en fonction de nombreux critères.

Il est aussi préférable de choisir les grandes courses dites de Groupe 1 plutôt que les épreuves préparatoires. En effet, lorsque les chevaux sont dans une phase de préparation, ils ne sont pas encore à 100% de leurs capacités et ne donnent pas toujours leur pleine mesure en course. En revanche, dans un Groupe 1, vous avez la garantie que les chevaux présents au départ vont défendre leurs chances à 100%.

Choisir le bon cheval

Choisir la bonne course est important, mais encore faut-il ensuite choisir le bon cheval ou les bons chevaux sur lesquels miser pour gagner aux courses. Les techniques sont nombreuses, en voici quelques unes :

  • Les champions : Cela rejoint le point précédent sur le choix de la course. Si vous misez sur un Groupe 1, plusieurs champions seront de la partie. Si l’un d’entre eux a montré une supériorité sur les autres, il y a de fortes chances qu’il répète sa valeur car vous avez affaire là à un cheval d’une grande régularité au plus haut niveau. La rentabilité n’est pas aussi élevée que lorsque vous misez sur un outsider, mais le risque est faible.
  • Les déclassés : Aux courses, il faut toujours garder en tête qu’un cheval court contre une opposition. Votre cheval doit certes être fort, mais cela ne suffit pas toujours : ce qui importe, c’est qu’il soit plus fort que ses adversaires, pour que votre pari soit gagnant. Il est donc important de mettre en perspective la qualité de votre cheval par rapport à celle de ses rivaux. Si, de par ses performances passées et sa classe intrinsèque, un cheval semble nettement supérieur aux autres avant la course, on dit de lui qu’il est déclassé. Encore faut-il qu’il le prouve sur la piste mais il est donc intéressant de miser sur lui car la probabilité qu’il obtienne un bon classement est élevée.
  • Les repérés : Une très bonne technique consiste à repérer des chevaux en vue de leurs futures courses. Lorsque vous regardez une course, n’oubliez pas de penser à vos jeux à venir en notant les meilleures impressions. Un cheval peut avoir eu un mauvais parcours, joué de malchance, effectué une bonne course de rentrée : il n’a pas gagné cette fois mais c’est peut-être un futur lauréat à belle cote.