Parier sur un grand prix hippique : nos conseils

Prix de Diane, Prix de l’Arc de Triomphe, Prix d’Amérique : ces noms sont connus de tous les turfistes. Mais comment parier afin d’espérer toucher une part des grosses tirelires chaque fois mises en jeu ? Nous vous livrons ici des astuces pour mieux pronostiquer sur ces grands événements.

Opérateur
Bonus
Jouer
Betclic Turf
250 € de paris offerts
Jouer >>
Genybet
Jusqu'à 250 € de bonus
Jouer >>

La clef : les caractéristiques des courses

Le plus important pour ce genre de rencontres est l’analyse de la feuille de course correspondante :

  • Prix de Diane : des pouliches de 3 ans s’élancent au galop sur 2 100 mètres.
  • Prix de l’Arc de Triomphe : c’est une course de galop réservée aux mâles entiers et aux femelles de 3 ans et plus sur 2 400 mètres.
  • Grand Prix d’Amérique : il s’agit du championnat du monde de trot attelé pour les chevaux de 4 à 10 ans (sauf les hongres) sur une distance de 2 700 mètres.

Et la liste pourrait continuer. Vous devez ainsi surtout prendre en considération :

  • le type de cheval : sont-ils jeunes ou expérimentés ? s’agit-il de mâles entiers susceptibles d’être agités (notamment en présence de femelles) ou d’hongres plus dociles ? Il vous faudra aussi entrer dans le détail des races des partants.
  • le type de course : certains chevaux sont moins spécialistes de telle ou telle discipline que d’autres. La distance en revanche reste moins déterminante, d’autant qu’elle demeure classique lors de telles rencontres.

L’analyse des partants

Une fois que vous vous êtes penché sur la feuille de course, c’est le moment d’analyser les statistiques des partants. Afin de ne pas vous y perdre, voici les quelques éléments les plus importants :

  • les gains cumulés des chevaux : même si ces meetings sont réservés aux meilleurs, des différences d’âge n’expliquent pas toujours certains écarts…
  • leur âge, et surtout les différences : au Prix d’Amérique, n’oubliez pas l’écart de 4 à 10 ans ! L’expérience compte, mais elle ne fait pas nécessairement le poids face à la fougue.
  • leurs performances dans la discipline concernée : vous réaliserez peut-être par exemple que Golden Boy excelle en trot attelé mais reste moins bon en trot monté, de quoi compromettre son classement au Prix de l’Arc de Triomphe…
  • le mode de départ : au Prix d’Amérique, le départ est traditionnellement volté, mais s’il y a moins 9 participants (cas exceptionnel), celui-ci s’effectue à l’autostart. Où en sont vos favoris avec chacun de ces modes ?

Les autres facteurs

Ne négligez pas les performances d’autres élément clés :

  • les écuries : comment se portent celles de vos favoris ? Il se peut que l’une d’entre elles soit en relatif déclin…
  • les jockeys ou drivers : est-il habitué au cheval partant, et si oui avec quel succès ? Quels sont ses gains ?

Un autre conseil est de ne pas vous focaliser sur le Quinté +, même s’il demeure incontournable en de telles circonstances. Si vous êtes un turfiste débutant, il sera plus opportun de miser raisonnablement dessus tout en comptant plutôt sur le Tiercé dans le désordre ou le mode de jeu Flexi. Vous pourrez aussi vous appuyer sur notre guide intitulé les mises hippiques pour les nuls.

Enfin, si vous n’avez jamais parié sur l’un d’entre eux, sachez que la chaîne Equidia met gratuitement à disposition sur son site les vidéos des derniers grands prix hippiques. Vous pourrez ainsi vous entraîner à faire votre propre analyse des courses.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non