Parier sur le Grand National du Trot

Compétition festive et populaire, le Grand National du Trot est l’occasion de paris intéressants tout au long de l’année, à condition d’en connaître les spécificités. Voici nos clés pour bien choisir vos favoris.GNT 2014

Une compétition à suivre 9 mois

Le GNT est un championnat qui se joue par étapes réparties sur toute l’année, qui sont autant d’occasions de parier. Chacune d’entre elles est support du Tiercé Quarté Quinté +. Elles font généralement l’objet d’offres spéciales chez les différents opérateurs de turf (PMU, Genybet, Zeturf, etc.) avec des cagnottes plus importantes, notamment pour la grande « finale » à Vincennes : entre 5 000€ et 30 000€ selon les années.

Parier sur le GNT suppose idéalement de suivre la compétition tout du long. Vous affinerez votre connaissance des concurrents au fil des étapes et vous rendrez mieux compte des chances de chacun.

Il n’existe pas d’offre de pari sur le classement final, mais jouer sur chaque course procure déjà de belles opportunités de gains.

Les spécificités du GNT

En plus des critères habituels du trot attelé (driver, ferrage, échauffement, etc.) vos pronostics devront tenir compte des conditions de chacune des étapes :

  • La distance

Elle varie autour de la distance classique du trot attelé (2 700 mètres), soit entre 2 600 et 3 000 mètres selon les courses. Les chevaux faisant tous partie de la même catégorie sur cette longueur, attardez-vous sur les résultats précédents de chacun en fonction des distances. Vous connaîtrez alors ceux pour lesquels ces quelques mètres d’écart feront la différence.

  • La surface

Suivant les hippodromes, le GNT offre 4 types de piste : sable, cendrée, pouzzolane ou mâchefer.  Chaque cheval possède un penchant à la fois pour une surface et pour un état de cette surface (souple, détrempée, etc). Là aussi, penchez-vous sur l’historique des concurrents pour savoir quel sera leur comportement potentiel.

  • Le rendement de distance

Au départ des courses, les chevaux les plus riches peuvent être placés à hauteur de poteaux reculés à 25 ou 50 mètres du poteau de départ, en fonction de leurs gains. D’autres peuvent se trouver « à la limite du recul », c’est-à-dire juste en dessous de la somme requise pour se trouver à un échelon reculé. Ceux-là partent donc avec de l’avance sur des chevaux ayant un niveau proche mais obligés de « rendre une distance », et à égalité avec les partants de niveau moindre : ils sont très avantagés et méritent ainsi votre attention.

Présentation de la compétition

Les 13 premières étapes

Crée en 1982, le GNT est le « Tour de France des trotteurs ». C’est l’un des rendez-vous de trot les plus populaires, qui connaît les honneurs de la télévision sur L’équipe 21 et Equidia. L’épreuve se joue en 13 étapes disputées partout en France de mars à novembre, chacune dotée de 90 000€. Y sont réunis les meilleurs trotteurs de 5 à 10 ans inclus. A chaque étape, le minimum de gains est de :

  • 40 000€ pour les 5, 6 et 7 ans
  • 80 000€ pour les 8 ans
  • 160 000€ pour les 9 et 10 ans

Les performances des chevaux à chaque course les font évoluer dans un classement par points, établi selon le barème suivant :

Barème de points GNT

Des classements selon le même barème existent également pour les entraîneurs, avec 15 000€ à la clé, et pour les drivers.

Les chevaux engagés n’étant pas forcément présents à chaque étape, des points supplémentaires récompensent leur assiduité :

  • 1 point d’assiduité de la 2ème participation jusqu’à la 5ème participation
  • 2 points de la 6ème à la 10ème participation
  • 3 points au-delà de la 10ème participation

Les Masters GNT de Vincennes

A l’issu de la dernière étape a lieu la Clôture lors des Masters à Vincennes, à la fin novembre. Si le classement final du GNT y est déjà connu, l’événement reste le point d’orgue de l’épreuve, avec 150 000€  d’allocation. Il réunit les meilleurs chevaux ayant participé à au moins une étape de la compétition. Les régions y sont également mises à l’honneur pour l’occasion dans une ambiance festive.

En 2014, c’est la jument Urfée de Jallerie qui avait remporté le GNT, devant Ugo du Loisir. Voici le calendrier complet de l’édition  2015 :

Calendrier GNT

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non