Pari spOt PMU : la chance du débutant

PMU, l’opérateur historique de courses de chevaux en France, a lancé en 2001 (déjà !) une formule révolutionnaire : le Pari spOt. Modalités, champ d’action, avantages et inconvénients : nous vous révélons à l’aide de 3 questions tous les secrets de ce pari spécifique.

Pari spOt : comment ça marche ?

Le principe est similaire à celui du Loto Flash : il s’agit d’intégrer une part plus ou moins importante de hasard dans la sélection de vos chevaux pour le Quinté, le Quarté ou le Tiercé. Toutefois, le système est un peu plus complexe : au Loto Flash, les numéros sont sélectionnés de manière totalement aléatoire, tandis que les chevaux sélectionnés le sont en fonction des paris déjà enregistrés. Autrement dit, plus un cheval a été joué par les parieurs, plus ses chances d’être choisi sont importantes : cela permet de conserver une part de hasard sans pour autant effectuer une sélection totalement farfelue. Vous l’aurez compris, si vous souhaitez miser sur l’outsider, vous devrez le faire sans compter sur la machine.

A l’heure actuelle, 4 types de Paris spOt sont possibles :

1. Automatique : Le nombre et les numéros des chevaux sont tous choisis informatiquement, vous ne vous occupez de rien !

2. Mixte : Vous choisissez une partie des chevaux et laissez le sort faire le reste.

3. Combiné : Vous sélectionnez uniquement le nombre de chevaux (par exemple, vous pouvez choisir d’effectuer un pari Trio avec 7 chevaux), PMU s’occupe de sélectionner les numéros de ceux-ci.

4. Mixte Combiné : Comme son nom l’indique, un mélange des deux dernières méthodes : par exemple, vous jouez un Quarté+ Combiné de 6 chevaux en désignant 2 d’entre eux, Pariez spOt choisit les 4 autres pour vous.

Pour  mieux comprendre le fonctionnement de ces paris, regardez cette vidéo qui explique les spécificités du Quinté + Spot :

Est-ce compatible avec tous les paris PMU ?

A l’origine, seuls certains paris étaient compatibles spOt, en particulier le fameux Quinté +, mais désormais la gamme entière est jouable de cette façon :

liste-des-Paris-spOt-disponibles

De plus, Pari spOt est également disponible en formule Flexi : vous pouvez donc jouer pour 50% ou 25% de la mise de base (en touchant un pourcentage équivalent en cas de victoire).

Bonne idée ou attrape-nigaud ?

L’intelligence de ce système réside dans le fait que les chevaux ne sont pas sélectionnés de manière totalement aléatoire : en effet, si c’était le cas, la combinaison choisie produirait des résultats trop souvent farfelus, sans aucune chance de gain pour le turfiste.

Ce système peut donc s’avérer intéressant pour diverses catégories de joueurs :

  • Les néophytes, qui veulent toutefois conserver toutes leurs chances de gagner.
  • Les turfistes réguliers, mais qui veulent introduire une dimension aléatoire pour ne pas que leur grille soit trop « classique » et donc moins rentable.
  • Les joueurs pressés, qui n’ont pas le temps d’étudier soigneusement la liste des partants.

Des gains importants sont régulièrement réalisés par les utilisateurs de cette technique : selon des chiffres révélés par PMU (qui datent de 2011), un tiers des gains supérieurs à 100.000 € ont été réalisés en effectuant des Paris spOt. A l’heure actuelle le record appartient à un turfiste du Gard, qui en octobre 2009 a touché la coquette somme de 6.402. 360 € en effectuant un Quinté+ spOt. C’est encore loin du record de gain au PMU, mais cela permet tout de même d’envisager l’avenir avec sérénité !

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non