Où parier sur les courses hippiques anglaises et américaines ?

Si vous cherchez comment parier sur les prestigieuses courses de chevaux anglo-saxonnes telles que la Royal Ascot au Royaume-Uni ou la Triple Crown aux Etats-Unis, voici les réunions ouvertes aux paris sur les sites français.  

Royal Ascot

Parier sur PMU, Betclic et les autres

Chaque année, l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) édite une liste des courses étrangères que les sites de turf français sont autorisés à soumettre à leurs joueurs. De nombreuses courses anglaises et américaines en font partie. Vous pourrez les retrouver chez les principaux opérateurs autorisés :

  • PMU
  • Zeturf
  • Genybet
  • Leturf
  • Betclic Turf

Il est conseillé de se référer au programme hebdomadaire de chacun pour connaître les courses sur lesquelles vous pourrez jouer. En effet toutes ne sont pas automatiquement disponibles.

Les parieurs français ayant tendance à privilégier les courses hexagonales, les sites s’en tiennent souvent aux courses étrangères les plus importantes. Pour connaître les rencontres incontournables, vous pouvez consulter notre calendrier.

Parmi les différents opérateurs, PMU.fr et Zeturf.fr ressortent comme ceux dont l’offre est la plus complète. Leurs programmes sont les plus clairs et ils affichent les promotions les plus fréquentes.

Certaines épreuves peuvent être suivies en direct vidéo sur les sites, grâce à l’appui de la chaîne Equidia.

Grand National, Royal Ascot et les autres courses anglaises

Le Festival de Cheltenham 

Le plus grand rendez-vous de steeple britannique fait en général l’objet d’opérations spéciales chez les opérateurs français. Sur PMU.fr notamment, vous avez de grandes chances de profiter d’une promotion sur les quatre jours de compétition. Pour l’édition 2015 par exemple, 30 000€ avaient été mis en jeu pour les parieurs.

 cheltenham racing

Il est donc intéressant de jouer sur plusieurs des 27 courses de la compétition et de ne pas se contenter de la Gold Cup du vendredi.

Le Grand National de Liverpool

Autre compétition d’obstacle majeure, cette course est elle aussi l’occasion de promotions sur les sites de turf en France. Zeturf.fr proposait par exemple en 2015 de rembourser 25% de certaines mises sur l’événement. En tant que course la mieux dotée d’Angleterre, avec environ 1 000 000€, elle représente donc des opportunités de gains intéressantes.

Grand National Liverpool

Disputé chaque année au début du mois d’avril sur l’hippodrome d’Aintree, le Grand National de Liverpool est aussi prestigieux que spectaculaire, avec 30 obstacles répartis sur 7 000 mètres de parcours, et mérite d’être regardé en direct. PMU, Zeturf, Genybet et Betclic Turf offrent notamment des services de live streaming grâce auxquels il est possible de suivre les courses. Sur Equidia.fr, le service Equidia Play permet également de retrouver tous les programmes de la chaîne hippique, y compris les directs.

Le Royal Ascot

Les amoureux français de galop peuvent également profiter de cette grande réunion qui a lieu en juin sur l’hippodrome de la reine d’Angleterre à Ascot. Des cagnottes exceptionnelles, notamment sur PMU, peuvent être proposées pour l’occasion. Plusieurs courses de Groupe 1 sont au programme de chaque édition, qui s’étend traditionnellement sur 5 jours.

royal ascot public

Les autres courses

Les autres rendez-vous Outre-Manche et leurs résultats ne sont pas autant mis en avant que ceux énoncés ci-dessus, mais certains sont incontournables :

  • Le King George VI & Queen Elizabeth Stakes (plat), couru à Ascot en juillet.
  • Le Racing Post Trophy, la course de plat ayant lieu en octobre à Doncaster.
  • Le Dewhurst Stakes d’octobre à Newmarket, considérée comme la course la plus relevée pour les 2 ans en Angleterre.

Kentucky Derby, Breeders’ Cup et les autres rendez-vous aux Etats-Unis

La Breeders’ Cup

Les réunions américaines disponibles en France sont plus rares que les courses anglaises. Cependant la Breeders’ Cup, une des plus grandes épreuves internationales, fait bien partie de celles sur lesquelles vous pourrez vous engager.

Bien qu’elle ne fasse généralement pas l’objet d’opérations particulières, elle reste un rendez-vous avec notamment ses 4 000 000€ de dotation (5 000 000$) pour le Breeders’ Cup Classic, la course finale. Cette compétition de plat a lieu chaque année sur 2 jours à la fin octobre, dans une ville d’accueil qui change tous les ans. Elle fait partie des courses hippiques phares aux USA.

Le cas de la Triple Couronne (Triple Crown)

Depuis quelques années, il n’est plus possible de parier sur l’intégralité des 3 courses de plat qui composent la Triple Couronne américaine.

Le Kentucky Derby

Les parieurs français ne peuvent plus parier sur la 1ère étape de la compétition, qui est aussi la course la plus importante Outre-Atlantique. Disputée à Louisville le premier samedi de mai devant 160 000 spectateurs, elle réserve pourtant près de 2000 000€ de dotation (Groupe 1).

En attendant un hypothétique retour dans la liste de l’ARJEL, seuls les turfistes locaux ou inscrits chez un bookmaker anglo-saxon (voir plus bas) peuvent en profiter.

134th Kentucky Derby

Le Preakness Stakes et le Belmont Stakes

Les 2 étapes suivantes de la Triple Couronne sont proposées par les opérateurs hexagonaux, mais ne sont pas particulièrement mises en avant. Il importe ainsi de connaître leurs dates respectives pour les repérer dans les programmes. Le Preakness Stakes a lieu le 3ème samedi de mai sur l’hippodrome de Pimlico à Baltimore, et prévoit 700 000€ d’allocation. Le Belmont Stakes se tient quant à lui un samedi entre le 5 et le 11 juin à Belmont et est doté de 1000 000€.

Peut-on jouer sur des sites étrangers ?

Se rendre sur le site d’un bookmaker local pour trouver les réunions qui vous intéressent peut sembler une bonne idée. Vous profiteriez aussi du système de cotes fixes parfois jugé plus intéressant que le pari mutuel.

Malgré toutes ces « bonnes » raisons, jouer sur ces sites est illégal. Même si certains disposent d’une version française, il leur faudrait être agrées par l’ARJEL pour que les turfistes français puissent y parier légalement.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non