Les mises complexes pour les turfistes aguerris

Il y a deux types de turfistes :

  • les débutants qui se contentent de parier en mode Spot, de faire un 2sur4 ou un simple placé
  • les chevronnés qui ambitionnent Quinté+ et sa belle tirelire

La complexité de certains enjeux requiert en effet passion et expertise de la part des joueurs. Nous vous expliquons ici pourquoi et vous livrons quelques conseils pour augmenter vos chances de les remporter.

Les paris hippiques des ambitieux

Si vous ne vous en remettez pas à leur version Spot quelque peu hasardeuse, le Quinté + et le Quarté + restent les misent les plus complexes, mais aussi les plus lucratives pour les meilleurs pronostiqueurs.

Au Quarté, trouver les 4 premiers chevaux à l’arrivée n’a rien d’évident, surtout dans l’ordre. En effet, les courses organisées ont généralement un ou deux favoris dont les performances sortent du lot. En revanche, déterminer quel cheval atteindra la 3ème place s’avère plus délicat ; quant au 4ème, le pronostic s’avère redoutable car plusieurs chevaux sont la plupart du temps susceptibles d’atteindre ce classement : pourquoi trancher en faveur de l’un plutôt que de l’autre ?

Au Quinté+, la difficulté est encore accrue pour la même raison. En outre, si vous prétendez à la tirelire d’1million d’euros minimum, il vous faudra en plus de votre expertise beaucoup de chance. En effet, les conditions sont les suivantes :

  • un pronostic du Quinté dans l’ordre
  • le bon « numéro plus » compris entre 1 et 3 000 qui vous aura été attribué au hasard sur votre récépissé. Le bon numéro est annoncé pendant la course : vous saurez si vous avez votre chance ou non de toucher le jackpot.

Il n'empêche qu’environ tous les 2 jours, un turfiste remporte plus de 100 000€ : l’espoir est permis !

Méfiez-vous également du Pick5, qui peut faussement donner l’impression d’être un enjeu inventé par PMU à l’attention des débutants. Trouver les 5 premiers chevaux quelque soit l’ordre n’a en effet rien d’évident lorsqu’il s’agit de déterminer le 4ème et le 5ème alors même que 6 ou 7 chevaux pourraient probablement occuper ces places. En effet, cet enjeu ne concerne que les courses où les partants sont nombreux (généralement entre 14 et 18).

Astuces pour s’y essayer

  • Lisez bien la feuille de course : vos chevaux habituellement favoris ne se retrouvent pas toujours en situation favorable (mode de départ, corde, …).
  • N’enregistrez pas votre pari trop tôt : il serait dommage de miser sur un non-partant à la dernière minute !
  • Ne vous fiez pas aux fameux tuyaux qui peuvent circuler sur la toile ou au bar, ni outre mesure aux pronostiqueurs professionnels qui n’ont jamais gagné un seul Quinté. Un turfiste se fiant à ses analyses et à son instinct vaut bien mieux qu’un avis d’oracle ou que les conseils du cousin du beau-frère qui travaille à Vincennes. Concentrez-vous sur les principaux critères pour parier.
  • Financez ces mises complexes par des paris plus simples, surtout si vous commencez à acquérir de l’expérience. Gagner régulièrement de petites sommes vous encouragera également à persévérer dans l’art des pronostics ! La formule Flexi peut aussi être intéressante pour commencer.

Notez aussi que la plupart des gagnants sur ce type d’enjeux ont joué longtemps (en général plusieurs années) auparavant. C’est leur fine connaissance des chevaux nourrie de la lecture régulière de la presse hippique qui a porté ses fruits à long terme, même si le facteur chance aura joué en leur faveur dans telle course plutôt que telle autre.

Enfin, les pseudo-astuces promettant de gagner le Quinté à vie et autres martingales, sans oublier les différentes méthodes mathématiques, ne vous seront d’aucune utilité. En effet, même les méthodes ayant pour elles une apparence de sérieux parce qu’elles reposent sur des calculs négligent l’essentiel du turf : la connaissance des chevaux, des jockeys et des entraîneurs. Jouer doit donc rester une affaire de patience et de passion plutôt que de calculs fastidieux et inutiles.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non