Astuce : comment reconnaître un cheval venu pour gagner

Va t-il tout donner ? Le guide pour repérer les gagnants - Casaque Verte

Habitué des colonnes de Casaque Verte, Mr Fernand nous livre ses astuces pour discerner les chevaux qui courent pour se placer de ceux qui ne participent à une course que pour « se chauffer ».

Saviez-vous que dans une course, tous les chevaux ne courent pas pour gagner ? Dans cet article, vous aurez toutes les clés pour comprendre un paramètre qui impacte directement vos chances de gains.

Il existe deux raisons principales pour lesquelles un entraîneur engage un cheval dans une course :

  • Pour la gagner
  • Pour chauffer le cheval

Si vous pariez sur un cheval venu pour se chauffer, vous perdez votre argent ! Au pari mutuel, vos mises viennent alors grossir les gains des turfistes malins qui, eux, ont bien repéré les chevaux qui ne sont pas venus pour faire de la figuration.

Lisez la suite pour ne plus vous faire avoir…

Ma méthode pour repérer les vrais compétiteurs

Tous les chevaux engagés dans une course devraient être là pour la gagne.

Mais regardez attentivement la liste des inscrits et vous verrez que, bien souvent, le même entraîneur a engagé deux, voire trois chevaux pour rentabiliser son déplacement. Dans les différents chevaux qu’il amène, il y en a souvent qui sont sortis « pour la forme » !

Toute l’astuce réside donc à bien repérer les chevaux d’une même écurie puis de comparer différents paramètres pour discerner les chevaux qui sont venu « donner » de ceux qui ne seront pas trop poussés.

1) Faire un tableau Excel des chevaux par entraineur

Commencez par faire un panorama des différents engagements par écurie dans une réunion donnée.

Pour ce faire :

  1. Ouvrez la liste des partants de chaque course, incluant leurs caractéristiques
  2. Faites un copier-coller de ces différentes listes dans un fichier Excel
  3. Triez ce tableau par ordre d’entraîneur, ce qui regroupe automatiquement tous les chevaux amenés par chaque entraîneur dans la réunion.

Prenons l’exemple de la réunion d’Enghien le 21 avril 2016, dont voici le programme des 7 courses :

Programme de la réunion d’Enghien le 21 avril 2016

Après avoir copié le tableau des des partants de chaque course dans un excel puis trié par entraîneurs, on obtient quelque chose qui ressemble à ça :

Tableau Excel des partants par entraîneur

Dans notre réunion-exemple, il y eut 93 trotteurs, 92 partants et 69 entraîneurs différents. Sur l’image ci-dessus, on a isolé les entraîneurs qui ont engagé le plus de chevaux : Bengala Ph. (5), Guarato S. (4) et Martens V. (4).

2) Interpréter les données

En regardant de près les résultats obtenus dans les courses où les entraîneurs en question ont inscrits deux chevaux, on obtient des informations précieuses. En voici deux exemples.

Important : pour apprendre à interpréter les résultats des chevaux, lisez notre article sur la musique

Cas d’un cheval venu pour gagner

Chevaux engagés par Ph. Bengala sur la 5ème course

Chevaux engagés par Ph. Bengala sur la 5ème course

Dans la cinquième course, Ph. Bengala a engagé le 1 Dyrix et le 10 Déesse du Moulin. Cette pouliche est LA favorite de cet entraîneur. Elle a aussi les faveurs des pronostiqueurs (cote en simple gagnant : 4,10€). C’est tout le contraire de Dyrix, à la cote de 87€. D’ailleurs sa musique montre qu’il a été fautif dans ses trois dernières courses.
Verdict : Déesse du Moulin rate d’une tête la victoire et termine deuxième. C’est d’une logique implacable.

Cas d’un cheval venu pour se chauffer

En filtrant sur la course RC31, on remarque que S. Guataro a engagé deux chevaux :

  • Le n°8 Cigale Castelets
  • Le N°12 Comète Jet
Chevaux engagés par S.Guataro sur la 1ère course

Chevaux engagés par S.Guataro sur la 1ère course

Le 12 fait partie des favoris. Le 8 est spécial : il a eu de très bons résultats en monté seulement. Il vient là à titre d’entraînement en attelé, c’est donc un cheval capable du meilleur comme du pire ici.
Verdict  : Comète Jet finit cinquième et Cigale Castelets troisième. Tant mieux pour lui, mais vu qu’il était neuf en attelé, il n’aurait surpris personne en terminant dernier. Évitez de mettre le moindre euro sur ces chevaux qui changent de discipline, ils sont trop imprévisibles.

Pourquoi un entraîneur inscrit-il plusieurs chevaux dans une même course ?

Il y a 4 grandes raisons :

  • Une sortie coûte cher. Il faut amortir le transport, fournir le personnel, payer les pilotes… L’entraîneur a donc intérêt à rentabiliser la sortie en venant avec plusieurs concurrents dans une réunion donnée.
  • Certains chevaux ont besoin d’entraînement en conditions réelles avant d’attaquer les « vraies » épreuves, plus tard. C’est le cas du cheval qui commence la saison.
  • Venir avec plusieurs chevaux augmente ses chances de briller dans la course.

Mon astuce : plus un entraîneur vient de loin, plus il est susceptible de venir pour gagner. Pour connaître le lieu d’entraînement, faites une simple recherche sur le web, car tous les entraîneurs ont leur propre site.

Même si l’entraîneur a une bonne idée avant la course de la position finale de ses inscrits, des surprises sont toujours possibles : des favoris disqualifiés, une forme inattendue du cheval, ou inversement, une forme inférieure des adversaires…

Autant de paramètres qui peuvent offrir au cheval la chance d’une place inattendue sur le podium.

Pour aller plus loin : le cas du driver/jockey

Nous avons vu ce qui peut pousser un entraîneur à ramener plusieurs chevaux sur une même rencontre, dont certains ne viseront pas forcément une place.

Pour aller plus loin, on peut aussi prendre en compte le paramètre du jockey, qui bien souvent ne va pas pousser le cheval à fond lors de certaines courses tant qu’il s’assure une certaine place.

Une des raisons pour lesquelles jouer placé est peu rentable

Course de trot en province

D’après les barèmes officiels, un cheval est rétribué quand il se classe dans :

  • Les 5 premiers pour les courses de plat
  • Les 7 premiers pour les autres courses

Or un jockey ou un driver se doit de ramener de l’argent : il ne prendra donc jamais le risque de pousser à fond son trotteur en fin de parcours s’il sait qu’il ne fera pas mieux que 5ème.

Cette astuce vaut surtout en trot, ou le cheval peut se retrouver disqualifié pour faute s’il est trop poussé.

Il vaut mieux pour le driver d’assurer une sixième place payée 2% ou une septième payée 1% que de risquer de se voir disqualifié pour allures irrégulières (D.A.I.). Il peut par exemple se laisser « enfermer » (en restant à la corde).

Résultat : ce driver bien avisé tue le gain des turfistes qui l’ont joué placé.

Les courses de province relativement bien dotées

Il existe en France des milliers de petits propriétaires et entraîneurs locaux qui se contentent de petits gains. L’attitude du driver décrite ci-dessus se remarque surtout dans ces courses-là.

Elle leur permet de grappiller quelques milliers d’euros avec des chevaux de qualité moyenne à bonne, ce qui fait sous-performer le cheval.
Résultat : Renseignez-vous sur les entraîneurs des courses plutôt bien dotées qui se déroulent dans des hippodromes de province. Là aussi, leur site web parle pour eux.

Voilà pour quelques conseils d’initiation sur la manière de savoir si un cheval est venu ou non pour gagner. Et n’oubliez pas la devise de MrFernand sur les pelouses des hippodromes de France et de Navarre : « Jouez intelligent, jouez content ! » À très vite sur CasaqueVerte.com !

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non